Loris Vino Rosato

Rosè sec

Il s'adresse à tous ceux qui regardent de travers tout vin qui n'est pas rouge, et à ceux qui aiment le blanc mais le supportent mal. Ma réponse est : choisissez le vin rosé Loris. Il l'annonce clairement avec sa couleur, qui n'a rien d'une pécadille dictée par l'ennui. Il s'agit d'un vin qui réunit de nombreuses, très nombreuses évocations : un air chargé de parfums estivaux, de fleurs et une agréable brise du soir qui met le désordre dans les cheveux et les pensées. Point de faux-semblants, de mensonges, ni même de promesses qui se révèlent n'être que des mots. Versez-vous un verre et écoutez l'histoire qu'il vous raconte. Une à une, il anéantira toute résistance. Il deviendra le vin que vous déboucherez à chaque apéritif !

Degrés
Degrés
11,5%
Consommation
Consommation
8°-10 °C
Caractéristiques organoleptiques

La couleur est importante, profonde et nette. De vifs reflets et de scintillantes marbrures confèrent à sa gamme chromatique d'attrayantes touches lumineuses. Le parfum est ample, le profil olfactif presque insaisissable tant les évocations sont nombreuses. En un mot, le vin rosé Loris est un jardin en fleurs à la frontière entre le printemps et l'été, évoquant d'appétissants fruits et de délicates fleurs tracées au pinceau. Le test gustatif tient toutes ses promesses : agréable, frais, sensuel et équilibré.

4 ,20
€ 8,40
-50%
  (cod. 8830)
€ 5,60/lt.
Vinification

Il n'est pas facile d'imprimer d'une manière ou d'une autre son caractère au vin sans dénaturer les caractéristiques du raisin et surtout sans céder à la tentation d'en faire quelque chose sortant du commun afin qu'on en parle. Avec le temps, la technique s'affine et l'on parvient à des conseils plus modérés, comme diraient certaines personnes plus sages que moi. Pour obtenir un rosé différent et respectueux de son essence intime, il faut faire en sorte d'extraire peu de couleur des raisins rouges, pendant un temps limité. Il faut donner du rythme à la vinification, comme un chef d'orchestre, être précis à la seconde près pour transformer la cacophonie en mélodie. En somme, il s'agit d'un exercice d'équilibre qui n'est ni acquis ni aisé. Et pourtant, où serait l'intérêt si pour réussir, il n'y avait pas d'épreuve à passer ?

Accords Gastronomiques

Le vin rosé Loris est le gardien d'un secret, qui pourtant n'en est pas un : comme de nombreux rosés, voire tous, il possède un soupçon de tanin. Si subtil que pour le trouver, il convient d'avoir une extrême habileté et un soupçon d'obsession. Ceci permet à mon rosé de s'accorder parfaitement à de nombreux plats : saucissons, fromages frais ou légèrement aromatiques, entrées et fruits de mer en général, risottos, légumes, cuisine fusion et incursions parmi les plats exotiques et épicés. À mon avis, il faut le tester en association avec le salami AOP Soprèssa Vicentina, car les deux non seulement s'accordent parfaitement, mais j'y vois également les prémisses d'une irrésistible passion.

Dégustation

Si vous le buvez comme s'il s'agissait d'un Barbaresco, vous en perdrez les nuances. Si vous le buvez comme s'il s'agissait d'un Verdicchio, vous éclipserez ses traits les plus anguleux. Le vin rosé est rosé, il s'agit d'une troisième voie, c'est un autre monde, une approche différente, une méthode et un récit qui ont d'autres temps et d'autres voix. Gardez-le à l'esprit et sirotez-le comme si vous n'en aviez jamais bu auparavant : vous sentirez le picotement frais de la violette, la consistance indéfinie de la grenade, une veine sapide qui s'insinue, une nature éclectique qui, j'en suis certain, ne vous décevra pas.