Le triangle du Vermentino

À la découverte du roi de l'été, entre Ligurie, Toscane et Sardaigne

Date Publication: 01/07/2021

Si on vous demande ce qu'est le Vermentino, il vous suffit de répondre « le vin qui aime la mer » et vous aurez déjà tapé dans le mille. En effet, dans ce blanc à la personnalité solaire et irrésistible, tout rappelle la mer Tyrrhénienne et ses belles côtes rocheuses : sa sapidité marquée, sa fraîcheur, les parfums d'agrumes et de maquis méditerranéen... Une merveille. C'est certainement pour cela que le Vermentino est un choix incontournable quand le menu prévoit du poisson. Ou quand, le soir venu, la douce brise vous fait penser à des vacances passées en Ligurie il y a des années. Dans ces cas-là, déboucher un Vermentino est de mise.

 

Histoire et origines

L'origine de ce célèbre cépage a été longtemps débattue. Comme c'est le cas pour d'autres vins, le Cannonau par exemple, l'une des hypothèses les plus répandues lui attribue une provenance espagnole. Un autre courant de recherche a mis en évidence un lien avec la Hongrie, où le raisin vermentino est appelé Furmint. Cependant, de nombreuses études affirment que le Vermentino est né en Italie, et plus particulièrement en Ligurie, l'une des régions où il est le plus cultivé. À ce jour, si on n’a pas encore de certitude quant à sa provenance, les experts s'accordent à dire que, dans le passé, le Vermentino était vinifié en diverses catégories, y compris en vin de paille. Aujourd'hui, on tend à le préférer dans ses versions mono-cépages ou comme vin sec.

 

Ligurie, Toscane et Sardaigne : le triangle des Bermudes du Vermentino

Si l'on voulait tracer une ligne entre les principales aires de production du Vermentino, le résultat serait un triangle reliant trois régions donnant sur la mer Tyrrhénienne, à savoir la Ligurie, la Toscane et la Sardaigne. C'est là que l'on trouve les meilleures expressions de ce vin blanc caractérisé par une bonne structure et une délicieuse fraîcheur, ainsi qu'une excellente persistance. Son trait distinctif est certainement la sapidité, mais les différences entre les diverses dénominations, liées aux caractéristiques du sol et au microclimat de chaque zone, ne manquent pas. Par exemple, dans le Vermentino toscan émergent plus clairement la fraîcheur et la minéralité, ainsi que des parfums d'agrume et des notes d’amande, surtout en finale. Le Vermentino sarde est généralement plus charpenté et aromatique, avec des senteurs qui rappellent clairement le maquis méditerranéen et une salinité encore plus marquée.En Ligurie, le Vermentino est cultivé presque partout et prend un caractère plus désinvolte : un bouquet plus fruité et floral, avec des arômes de pêche, de melon et de fleurs blanches qui rendent le vin plus facile à boire. En général, sa teneur en alcool est légèrement plus basse que les deux premiers.

 

Si dans ces trois régions le Vermentino a le premier rôle, dans d'autres il partage l'affiche avec des vins autochtones, comme c'est le cas en Sicile. Le Vermentino Terre Siciliane est un blanc parfumé et suggestif, avec de délicates notes de fleurs blanches et de fruits tropicaux. Là aussi, la sapidité est importante, mais elle laisse le champ libre à une belle aromaticité et à des notes herbacées plus marquées.

 

Le Vermentino à table

Un vin d'une grande versatilité : avec un Vermentino, vous pouvez jouer avec diverses combinaisons, du poisson à la viande. En raison de sa fraîcheur et de sa sapidité, il est parfait avec les entrées et plats de la mer, comme le sauté de moules, la soupe au poulpe ou les calamars grillés. Il accompagne aussi très bien les apéritifs autour d'une planche de fromages moyennement affinés, ou les apéros plus light à base d'amuse-bouches aux légumes. C'est un excellent choix avec les risottos, mais il se marie aussi à merveille avec les viandes blanches. Bref, le Vermentino est un véritable atout à avoir toujours chez soi et à servir à une température de 10°-12° lorsque vous avez envie de vous sentir vraiment en vacances.