Loris Vino Bianco

Vin blanc sec

Lorsqu'on m'interroge au sujet de ma capacité à maintenir le calme dans ma cave, je réponds toujours de la même façon. « Pourquoi cela devrait mal se passer ? » Je sais que faire du vin n'est pas un jeu d'enfant, le vin fait partie de mon univers depuis si longtemps que je ne peux pas imaginer un instant une vie sans lui. Néanmoins, je sais aussi qu'il a un caractère sensible. S'il ressent de la tension, il renvoie de la tension. Et pour ce Winemaker's Choice Bianco, pour la première fois un vin entièrement à moi, tout devait absolument bien se dérouler. C'est exactement ce qui s'est passé. Je l'ai accompagné tout au long de son parcours, avec de petites dégustations et quelques moments de rigolade avec les cavistes. Ils ont d'ailleurs dû me freiner, car je l'aurais (peut-être) fait sortir trop tôt. Mais il a quelque chose, ce vin, quelque chose à dire, quelque chose à révéler, afin qu'on parle de lui. Il est en quête de convivialité autour d'une table, parce qu'il me ressemble un peu. Il a envie de sourire à la vie. Il faut l'avoir dans son verre pour comprendre : ensuite, vous verrez !

Loris, Wine Maker Giordano

Degrés
Degrés
12%
Consommation
Consommation
12°-14 °C
Caractéristiques organoleptiques

Sa couleur est délicate, jaune paille pâle avec de séduisantes transparences dorées. D'agréables flaveurs de fruits d'été sollicitent le nez : j'aime m'attarder sur mon verre pour en saisir les notes de pêche (à la pulpe jaune), et le petit soupçon de senteur d’ananas. En bouche, il procure une sensation de plénitude, grâce à l'importante structure du corps. Franc de goût, mais tout à la fois très agréable ; sa finale est dénuée de toute réserve et se caractérise par une acidité de grande fraîcheur.

5 ,16
€ 8,60
-40%
  (cod. 8780)
€ 6,88/lt.
Accords Gastronomiques

Le Loris Vino Bianco trouve sa place avec les plats de poisson : il les accompagne sans les couvrir, il les met en valeur en apportant une délicate touche de saveur supplémentaire. Une harmonie particulière peut être créée avec des entrées corsées et savoureuses. Une carbonara dans les règles de l’art, avec la bonne compagnie : parce que les gens sont cet ingrédient trop souvent sous-estimé, un ingrédient qui fait pourtant toute la différence.


Infos

Vinification

Lorsque la vendange commence, j'aime discuter avec les gens de la vigne et avec les cavistes. Chaque jour, ils ont une petite histoire à raconter, sur une certaine chose qui est arrivée à telle ou telle personne, sur le temps qui n'est pas comme il devrait être, sur la terre trop sèche ou trop humide, sur le dîner fabuleux du soir (ou du mois) précédent. Je pense que tous ces mots prononcés entre les rangs de vigne et la cave, se terminent au final, toujours un peu dans le vin. Il y a de la fatigue, soyons clairs, septembre semble avoir cent jours : mais c'est une belle fatigue, une fatigue qui porte ses fruits. La dernière récolte a été un peu bizarre, à cause du temps que nous avons eu. Pourtant, j'ai vu des raisins d'une rare concentration, d'un potentiel tout simplement explosif. Quand ils m'ont demandé de penser à ce blanc, j'ai longtemps réfléchi à ce qu'un raisin comme celui-ci aurait eu à nous raconter. Un blend, c'est comme un matin de Noël pour quelqu'un comme moi : tout ce dont vous avez toujours rêvé, sous l'arbre, prêt à être dépaqueté. J'ai choisi et équilibré les harmonies et les suggestions, j'ai essayé de trouver le point d'équilibre d'un vin qui parlait ma langue, qui avait le sourire contagieux de certaines soirées entre amis. Une chose est certaine : dans le calice, ce vin est tout, sauf timide !

Approfondissement

Je ne l'ai jamais dit à personne en dehors du groupe. Avec mes amis, quand nous sortions (et quand nous sortons), nous avons cette habitude : nous prenons un stylo et nous notons sur un morceau de papier les "oui" et les "non" (les "pour" et les "contre") de la soirée. Un vin, un dîner, une chanson, peu importe : il y a toujours quelqu'un qui prend l'initiative de faire la liste des choses qui ont plues et de celles qui ont déplues. Quand j'ai présenté Winemaker's Choice White au groupe, la trattoria servait « la pasta à la norma ». En toute modestie, je sais la cuisiner comme un véritable chef ! Parmi les "oui" retrouvés le lendemain matin, j'en ai trouvé un qui disait ceci : « Pourquoi ce oui ? Parce que ce blanc est comme Loris, quelqu'un qui se met toujours au centre de l'attention, mais quand il le fait, à la fin, on a toujours envie de le remercier ». Voilà : si ce vin parvient à rendre votre soirée un peu spéciale, alors, j'aurai la certitude d'avoir fait du bon travail !

Dégustation Excellente
11 bouteilles + 1 Grappa