Vins en fête

Les meilleurs accords mets-vins pour surprendre à Noël, mais pas que : découvrez-les ici

Date Publication: 20/12/2021

Noël, Noël, Noël ! Le marathon de déjeuners et de dîners commence ici, pour finir avec les vœux pour la nouvelle année. Et si vous aussi avez été « enrôlé » en cuisine, vous savez que le choix du vin est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Les facteurs à prendre en compte sont nombreux, comme l'ingrédient de base du plat, le type de condiment, les épices et, bien sûr, les goûts des invités. Et si pendant les fêtes tout est permis, de la recette traditionnelle aux préparations plus originales, il est aussi vrai que l'association avec le vin reste souvent une question délicate.

Voici quelques idées dont vous pourrez vous inspirer pour votre table des fêtes. De l'apéritif au dessert, vous trouverez ici des idées de plats et nos conseils pour un accord mets-vins parfait.

C'est parti !

 

Apéritif et hors-d'œuvre : on ouvre le bal

La première impression est toujours importante : l’apéritif et les hors-d'œuvre donnent un avant-goût de ce qui viendra après et, pour cette raison, choisir le bon accord mets-vins est primordial (en plus d'être satisfaisant). Pour ceux qui misent sur un menu traditionnel, rien de tel que de commencer avec un classique Prosecco DOC, le vin effervescent par excellence de la tradition vénète. Grâce à son goût agréablement vif, harmonieux et délicat, ce sera le roi de l'apéritif. Si les hors-d'œuvre comprennent des toasts, des plats végétariens, du fromage frais et, en général, des recettes plus « light », alors vous pouvez miser sur un Rosé Millésimé : les senteurs de groseilles et de framboises, ainsi que le perlage fin et persistant, caractérisent ce vin pétillant d’une grande finesse et élégance.

 

Entrées : 3 suggestions pour un succès garanti

Avec les entrées, on entre officiellement dans le vif du déjeuner ou du dîner. Nous vous proposons trois grands classiques toujours appréciés, qui feront certainement fureur auprès de vos convives.

Pour notre première suggestion, que diriez-vous des incontournables lasagnes ? Un plat élaboré et savoureux, fleuron de la cuisine émilienne et bolognaise. Pour rester dans la même zone, accompagnez-les d'un bon Lambrusco, au tanin doux et à l'arôme agréablement fruité.

Un autre plat typique de la table des fêtes, ce sont les cannelloni farcis à la ricotta et aux épinards. Ici, choisissez un blanc moelleux, avec une teneur en alcool assez élevée, comme un Fiano. Ses parfums floraux et fruités intenses sont pile ce qu’il faut pour exalter la riche saveur de cette recette.

Si vous aimez le risotto, une garniture savoureuse avec des saucisses et des champignons ne manque jamais de ravir les papilles. Savourez-le avec une Barbera d’Asti, un rouge structuré et harmonieux, avec un tanin bien présent, qui saura nettoyer votre palais après ce plat.

 

Plats de résistance : vin rouge ou blanc ?

Pour les plats principaux aussi, tout se joue à la dernière bouchée. En règle générale, il est recommandé d'opter pour un vin rouge si le menu est à base de viande et pour un vin blanc si, au contraire, le poisson est à l'honneur ou s’il s’agit de plats plus légers, à base de légumes.

Avec un rôti de veau, par exemple, essayez un Cabernet Sauvignon délicieusement fruité ou une Bonarda dell’Oltrepò, fraîche et légère. Si, en revanche, votre menu prévoit un ragoût savoureux, alors optez pour un vin important et complexe comme le Barolo.

Pour un plat de la tradition méditerranéenne mettant à l'honneur les produits de la mer, comme le poulpe aux pommes de terre ou les pétoncles gratinés, choisissez un blanc délicat et agréable comme le Pinot Grigio, qui accompagnera le plat sans en étouffer les saveurs.

Dessert, du Pandoro au Panettone

Nous voilà arrivés au grand final ! Que vous soyez un amateur de Panettone milanais ou un passionné de Pandoro, pour ce qui est du vin, optez pour un mousseux Dry ou Extra Dry, c'est-à-dire avec un taux de sucres résiduels plus élevé que les versions Brut et Extra Brut. En effet, dans ce cas, « le dessert demande de la douceur » : un mousseux excessivement frais créerait un contraste pas particulièrement agréable en bouche. Notre conseil ? Un Mousseux Blanc de Blancs Dry, doux et structuré (ce qui est notamment nécessaire si vous accompagnez votre tranche de Pandoro de crème au mascarpone !).

 

Mais un repas de roi ne saurait être conclu sans le tue-café (ammazzacaffè), l'un des rituels préférés des Italiens. Ici, place au limoncello, aux grappe et aux amers : vous savez que vous en avez besoin, surtout après de tels festins...